Mireille vous répond !

Cliquez ici

Je suis Mireille j’ai 70 ans. J’ai milité longtemps dans des associations féminines pour aider les femmes qui avaient des problèmes. Je me suis plus particulièrement attaché aux problèmes de sexe car j’ai toujours été une grande pratiquante. Et je pense bien connaître le sujet, j’ai pratiqué l’échangisme et je n’ai aucun tabou sur le sujet.  

            Comme le disait un ministre du général de Gaule quand le bâtiment va tout va.               Dans la vie, quand le sexe va tout va.

Ne dit on pas d’une femme ou d’un homme ronchon qu’il ou elle est mal baisé ?

Mireille 2.jpg

Aujourd’hui beaucoup de femmes sont mal dans leur peau souvent sans même s’en rendre compte,  elles se trouvent trop grosses, moches, mal foutues simplement parce qu’elles ne sont pas épanouies. Elles ont des problèmes de couple parce que le conjoint en demande trop ou pas assez, parce qu’il veut faire des choses pas toujours bien vu dans la morale de la société, la fellation , le cunnilingus, le 69 ou la sodomie ou simplement par ce que lui n’aime pas les préliminaires ou est trop rapide ne pense qu’à son propre plaisir. J’en passe et des meilleurs. Tous ces petites choses les mettent mal a l’aise et cela se retrouve dans la vie courante pour le travail, dans le couple. Elles sont plus ou moins renfermées sur elles mêmes, s’habillent mal, ne sourient presque jamais, se négligent un peu et sont toujours un peu renfrognées ce qui à pour but de faire fuir les autres et de les isoler encore un peu plus. Le fait de se sentir seule empire encore les choses et elles se retrouvent dans une bulle ou plus personne ne les voient. Pour les problèmes de couple il est impératif d’en parler ensembles. Pour celles qui se trouvent moches, mal foutues ou grosses, apprenez à aimer votre corps, vous êtes faites ainsi et ne pourrez rien ni changer, mais en vous regardant par exemple dans une glace en vous caressant partout gentiment et en le faisant régulièrement vous allez apprendre à vous connaître, vous habituer à vivre avec votre corps et ressentir plein de choses qui vont souvent vous surprendre mais qui seront bénéfiques ensuite. N’ayez pas peur de vous servir de jouets intimes pour arriver à la jouissance si vous avez des problèmes de ce côté là. Apprenez à vous habiller mieux, oubliez un peu les jeans et mettez des robes, des jupes celles qui vous font plaisir dans lesquelles vous vous sentez bien, changez vos vieux sou-tifs et vos vieilles culottes en coton qui font grand mère. Même moi je n’en mets pas et pourtant vu mon âge. Soyez vous même, vous allez vous sentir mieux et attirerez ainsi de nouveaux amis ou partenaires pour l’amour. Je fais toujours partie d’une association communale je m’occupe du bar lors des soirées dansantes et me fait draguer en permanence, mais oui même à mon âge. Quand je danse avec un homme je sens tout de suite ce qu’il a dans la tête car soit il est distant ou il me serre de près, se frotte et m’allume, c’est donc que je plaît encore aux hommes. Mais je suis toujours habillé un peu sexy avec des jupes fendues, ou des robes jusqu’aux genoux, ils viennent me chercher pour danser et comme je croque toujours la pomme dernièrement je suis rentré avec un jeunot 35 ans qui m’a fait la totale. C’est tellement bon de faire l’amour, de s’éclater, de jouir. J’ai eu l’occasion lors de mes réunions de côtoyer une femme de 28 ans qui sexuellement était complètement perdue et bloqué à la suite de deux mauvaises expériences avec des hommes et qui en fait était lesbienne, elle n’osait pas affronter la réalité de peur du qu’en-dira-t-on et de son entourage. Avec moi elle à apprit et comprit qu’il fallait qu’elle se voit comme elle était. Nous avons eu des rapports sexuels pendant environ deux mois puis elle s’est éloigné, maintenant elle m’appelle tous les premiers janvier, elle à fondé un couple avec une autre femme et cela depuis plus de 10 ans maintenant, elle est heureuse. Bien sur la sexualité n’est pas toujours facile à amadouer mais si on le fait avec un regard clair et objectif le sexe c’est beau et bon pour le moral et la santé. Moi a soixante dix ans je fais entre 2 et 4 heures de natation par semaine. Bien sur je ne fais plus l’amour autant que je le voudrais par manque de partenaire mais au moins deux ou trois fois par mois quand même c’est ce qui me tient en forme et me remonte le moral quand la solitude me pèse un peu. Je m’aperçois que beaucoup de jeunes hommes me font du gringue et ça c’est bon pour le moral. Chaque fois que j’en trouve un à mon goût je me laisse faire et je suis rarement déçu. Certains reviennent à la charge c’est donc que mamie Mireille est encore un bon coup. 

Pour me laisser vos messages ou questions utiliser le contact du site et laissez vous guider. A bientôt.  Mireille.


Nouvelle question du 05 07 2019 pour Mireille

Horrifié par ce que j’ai vu !

Ceci n’est pas une histoire mais le témoignage de ce que j’ai découvert.

Je suis Marie-Paule j’ai 48 ans célibataire ou vieille fille puis ce que je n’ai jamais été marié. J’ai bien eu quelques aventures vers l’âge de vingt ans pendant mes études mais à cette époque je n’avais qu’une idée en tête ouvrir un centre équestre, donc j’ai tout misé sur les études pour avoir tous les diplômes nécessaires à mon installation le certificat de la DEDJS le BEES1 (Brevet d’Etat d’Educateur Sportif) ou BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse et sport, et l’ATE. J’ai donc ouvert mon centre il y à juste vingt ans dans la région du Mans, je vis toujours seule, mon affaire marche très bien, j’ai maintenant douze chevaux et dix poneys, j’emploie cinq personnes. Donc pour moi tout va bien. Mon récit commence là, comme toute les années pendant les vacances d’été je prends en pension ma nièce fille de ma sœur aîné 52 ans divorcé qui galère pas possible dans la vie. Je suis toujours partante pour recevoir Alexia car elle est très gentille elle à maintenant 18 ans toujours dans les études donc pas d’argent alors je la loge et la nourri contre quelques petits travaux, mais voilà que cette année elle vient avec une de ses copines Malika qui à aussi 18 ans. Comme d’habitude je la loge dans un petit chalet que je loue normalement à des gens qui viennent prendre des cours d’équitation à la semaine. Elles sont là depuis une huitaine de jour et tout se passe à merveille. L’ambiance est bonne entre nous, elle font leur train train et tout va bien. Depuis plusieurs jours je m’aperçois que Tristan mon poney n’est pas dans son état normal il semble nerveux dès que je l’approche et me renifle sans arrêt chose qu’il n’a jamais faite. Le soir en mangeant je pose la question aux filles: c’est t’il passé quelque chose avec Tristan le poney? Réponse des deux en cœur : Non. J’oublie et passe à autre chose. Mais je connais bien mes animaux et je sais qu’il y à quelque chose de pas normal, je vais attendre encore deux ou trois jours puis je ferai venir la vétérinaire. Les derniers employés quittent leur travail à 19 heures, je ferme le portail, vérifie que tout soit cline et nous allons manger, ensuite moi je fais des papiers ou regarde la télé les filles elles vont dans leur chalet. Ce soir là je ne sais pas pourquoi, peut être l’inquiétude pour Tristan, vers 22 heures je décide d’aller le voir, je me dirige vers les écuries j’entre par la petite porte sur le côté fais quelques mètres pour me trouver dans l’allée centrale ou d’un côté les chevaux de l’autre les poneys quand soudain j’entends du bruit au fond vers le box de Tristan, la porte n’est pas fermé, je hâte le pas sans bruit, comme la porte ouvre de mon côté à un mètre je vois un spectacle hallucinant Alexia tient le poney par le licol, Malika est allongé nue sur une botte de paille sous le poney la queue du poney entre les cuisses, elle gémit pendant que Tristan donne des coups de reins. Je suis abasourdi par le spectacle je crois rêver, je ne sais plus quoi faire je reste là sans bouger en me demandant ce que je dois faire, jamais je n’aurais penser une chose pareille, mais je reviens à la réalité elle pousse un cri et jouit comme une dingue en se cramponnant à l’encolure du poney, il recule et sort sa queue comment à t’elle pu faire entrer un engin pareil dans son vagin? Elle dit en rigolant oh putain le salaud il m’a rempli la chatte qu’est ce qu’il m’a mis jamais un mec m’a fait jouir comme ça et elle s’extirpe de dessous. C’est meilleur que l’autre fois. Allez à toi maintenant Alexia quitte son short et sa culotte pendant que Malika se rhabille et tient à son tour le poney Alexia elle se met sur le ventre et présente son postérieur au poney elle attrape sa queue et la guide vers sa fente, j’ai envie de hurler de l’empêcher mais je suis collé au sol et sans voix le poney commence à s’activer en elle sous des gémissements de plus en plus forts les bras m’en tombent ce n’est pas possible la fille de ma sœur dans un truc pareil j’hallucine quand je suis sorti de mon cauchemar par un cri de bête fauve elle se bloque contre le ventre du poney qui piaffe en secouant la tête. Elle soupire et dit il m’en a mis aussi un sacré paquet. Elle se redresse et moi je me sauve en courant pour oublier au plus vite possible ce cauchemar. Rentré dans ma chambre je me pose plein de questions pourquoi faite elle ça ? Depuis longtemps ? Dois-je en parler à sa mère ? Je ne sais plus quoi en penser.

Cliquez ici

 


Message reçu le 10 02 2019. réponse message privé le 15 02 2019

Stupéfaction.

L’histoire que je vous raconte s’est passé le mois dernier exactement le 15 janvier 2019. J’ai 36 ans je suis marié depuis 12 ans à un homme à qui je n’avais aucun reproche à faire, nous avons une fille de 10 ans, lui est cadre commercial moi je travaille dans un service de l’administration fiscale, la vie semblait belle pour nous. Ce jour là après le repas de midi je me suis sentis pas très bien et j’ai demandé de rentrer chez moi. Arrivant devant mon domicile, j’ai trouvé bizarre de voir la voiture de mon mari, ce n’est vraiment pas son habitude, je décide de rentrer par la porte de derrière. Une fois à l’intérieur dans le garage, je monte l’escalier sans entendre le moindre bruit, la télé ne marche pas ce qui est étonnant car dès qu’il rentre il l’allume. Je suis dans le couloir à proximité de la cuisine et du salon lorsque j’entends des bruits venant des chambres, mon cœur se met à battre la chamade, j’avance à pas de loup car les bruits sont de plus en plus clair pour moi il doit regarder un film de cul dans la chambre, mais à un mètre de la porte je reconnais la voix qui dit oh oui vas y bourre moi bien elle est bonne ta queue, et une autre qui répond tu es une vraie salope tu aime quand je te baise. Je suis sur c’est ma mère avec mon mari. Après quelques secondes de noir dans ma tête, je pousse doucement la porte non fermé de quelques centimètres et là c’est le ciel qui me tombe sur la tête, ma mère à genoux sur le lit cuisses écartées mon mari debout derrière elle, à côté du lit qui la besogne comme un dingue, elle crie pousse des oh oui oui oui oui. Je suis sur le coup de crier puis me ravise, comme ils sont de dos ils ne peuvent pas me voir, je sors mon tel et photographie la scène. Quand je fais demi tour elle lui supplie de prendre son cul qu’elle aime bien ça. Je suis foudroyé je quitte la maison pour aller chez une amie afin de me remettre de ce choc. Je n’ai rien dit à personne, je suis bouleversé, je ne sais pas quoi faire ni à quel saint me vouer. Mireille SVP aidez moi.


  Le 11 02 2019 :                                                                                                                                      Je viens m’excuser auprès de ceux et celles que j’ai fait patienter pour la réponse en message privé. mais vous êtes nombreux à me poser des questions et m’exposer vos problèmes. Il me faut forcément un peu plus de temps pour vous répondre. Ne vous inquiétez pas je répondrais à tout le monde.


Le 21 01 2019 Réponse à Lydie.

Ma chère Lydie, ton cas n’est pas isolé beaucoup de femmes souffrent en silence de leur mal être, tu te trouve grosse suite à deux grossesses et tu n’aime pas ton corps. Mais le connaît tu seulement? Est ce que tu sais que ton corps possèdent de multiples zones érogènes. Je te conseille d’abord pour reprendre confiance en toi de rester nue chaque fois que tu le peux, te regarder dans la glace en souriant, fait glisser tes doigts sur les endroits que tu apprécie le plus, et recherche les zones qui vont te faire frissonner ou vibrer, là tu va être surprise de constater quelles sont nombreuses et surtout qu’elles peuvent t’apporter des sensations que tu ne soupçonne pas. Tu peux commencer par ta poitrine que tu trouve un peu grosse fait glisser tes doigts sur les tétons doucement en fermant les yeux, tu va les sentir durcir et ressentir petit à petit de nouvelles sensations, ce sera pareil avec ton bourgeon, une fois décalotté tu peux ressentir des choses extraordinaires voire explosives. Chez presque toutes les femmes le vagin et les lèvres du bas, la bouche et les lèvres du haut, la nuque et le haut du dos, les hanches, l’intérieur des cuisses, derrière les genoux, le bas du dos, les épaules, le ventre et les poignets peuvent aussi t’apporter beaucoup de sensations. Mais surtout tu va apprendre à connaître ton corps et c’est l’essentiel car lorsque tu va mieux le connaître tu va l’aimer et tu le verra d’un autre œil. Après ce qui est primordial, c’est de changer d’habillement, mets des chaussures avec un peu de talon, ça va te grandir, arrête de penser que de mettre un jeans ou un pantalon serré va te mincir c’est tout le contraire, mets des corsages plutôt que des tee-shirts ou des maillots fermés, montre un peu le décolleté cela te fera moins sévère et moins stricte, les hommes aiment voir un peu la poitrine. Et le dernier conseil sourit car une femme est toujours belle avec le sourire. Cela peut te prendre quelques semaines ou plusieurs mois mais si tu t’habitue à ta nudité tu ira bientôt mieux je t’assure. Bon courage ma belle. Mireille. clin d'oeil.jpg


Publicités